grandes dates de notre région

1559 : Synode de Paris : le culte protestant s'organise

1562 : Tolérance dans certains lieux

1572 : Massacre de la Saint-Barthélemy le 24 août

1598 : Edit de Nantes : Proclamation de la liberté de conscience

1685 : Révocation de l'édit de Nantes : Certains protestants se convertissent, d'autres s'exilent tandis que la grande majorité pratique sa religion en secret.

Sources : http://www.guide-genealogie.com/guide/protestant.html

1696 bombardement de BXL par Louis XIV - les archives avant cette date y ont brulé

1793 tremblement de terre à Saint Vincent : les cloches ont sonné seules

 1685-1715

La période est caractérisée par le départ forcé ou l’abjuration de tous les pasteurs, puis l’émergence des assemblées animées par des « prédicants », prédicateurs sans formation ni autre reconnaissance que celle des gens venus les écouter. La principale personnalité de ce premier Désert est l’avocat nîmois Claude Brousson, auteur des Lettres à l’Église de Dieu qui est sous la Croix invitant à se débrouiller sans pasteurs reconnus. La période s’achève, notamment en Vivarais et en Cévennes, avec des phénomènes extatiques ou charismatiques, et une révolte armée (les « Camisards ») unanimement condamnée par le reste du protestantisme, y compris français.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sert_(protestantisme)

 

1715-1787

Les pasteurs reviennent clandestinement en France et assurent une continuité. Sous la direction d’Antoine Court dans le Languedoc et de Jacques Roger dans le Dauphiné, les prédicateurs laïcs sont interdits, les « prophètes » déclarés hérétiques, les consistoires sont placés sous l’autorité des pasteurs. Ceux-ci ont une courte formation au séminaire théologique de Lausanne. Mais à partir de Louis XV, la tolérance gagne petit à petit et des lieux de culte plus réguliers apparaissent ici ou là.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sert_(protestantisme)

 

En 1910, Frank Puaux et Edmond Hugues ont créé le « Musée du Désert » , établi dans la maison natale du chef camisard Pierre Laporte surnommé Rolland. Situé au cœur des basses Cévennes, au Mas Soubeyran, dans un hameau de la commune de Mialet à côté d’Anduze, il retrace cette période de l’histoire protestante française. Aujourd’hui, en commémoration de cette période de l’histoire du protestantisme français, se tient annuellement l’assemblée du Désert, au Mas Soubeyran.

1793 tremblement de terre à Saint Vincent : les cloches ont sonné seules

1953-09 tremblement de terre en Grèce ressenti en Belgique

1817 : Période hollandaise - Des troupes sont envoyées à Arlon

 

En septembre 1830 , le 49° Bn d’Infanterie «  Milice «  belge occupe à Arlon une caserne aménagée à l’emplacement de l’ancien couvent des Carmes .

 

En 1831 , devant la menace d’une armée autrichienne dans le Grand-Duché , le régent belge ordonne la création de  l’armée du Luxembourg forte de 6600 hommes placés sous les ordres du Général GOETHALS . Ses troupes font face à la place de Luxembourg occupé par 24.000 Autrichiens. Elles stationnent à Arlon et dans les environs Aussi à Neufchâteau , Bastogne , Nassogne , Bouillon , Houffalize , etc  .. Outre des troupes régulières on y trouve le 2° Bn de tirailleurs luxembourgeois commandé par le  Major CLAISSE qui avaient combattu à Bruxelles en septembre 1830 . Il y avait aussi le 9° et 10° Bn de tirailleurs francs constitués en avril 1831 à Arlon et St Hubert La construction de la caserne Léopold débute en 1838. Ensuite pas de garnison dans le Luxembourg jusque 1843 où le 3° Reg des chasseurs à pied vient y prendre ses quartiers.

 

1870 – Armée d’observation QG du 1° corps à Poix   - 3° Division du 1° Corps à Arlon , Habay , Juseret , Recogne , Chassepierre , Herbeumont -  Des unités de la 2° Division du 1° Corps à St Hubert et Bouillon. Vers le 10 septembre tout danger est écarté

Il reste à Arlon des unités de la 2° Division ( un reg d’infanterie )  jusque fin septembre.

 

1880 – Arrivé du 11° Reg de Ligne jusque 1888

1889 – Arrivée du 10° Reg de Ligne

1889-1890 - grande grippe

1913 – 3 Bn de Ligne à la caserne Léopold – l’EM et 2 Bn avait quitté pour Namur

 

1918-07 arrivée de la grippe espagnole dans nos contrées- Au terme des trois vagues qu’on distingue habituellement (printemps-été puis automne 1918, hiver 1919). la pandémie tue surtout les jeunes adultes, entre 20 et 40 ans

 

1953-09 tremblement de terre en Grèce ressenti en Belgique


Télécharger
Liste de la dynastie luxembourgeoise de Sigefroid à Philippe Le Bon
Repris sur une feuille A4, un bon résumé de la dynastie Luxembourgeoise de Sigefroid en 963 à Philippe Le Bon en 1441
dynastie luxembourgeoise.pdf
Document Adobe Acrobat 362.8 KB